Comment calculer son taux d’endettement ? (Formule)

Comment Calculer son Taux d’Endettement ? La Bonne Formule
  • Blog
  • Immobilier
  • Comment calculer son taux d’endettement ? (Formule)

Vous souhaitez contracter un crédit et vous ne savez pas s’il vous sera octroyé ? Le taux d’endettement est la base d’un dossier de demande de prêt, notamment immobilier. C’est l’une des premières choses que va regarder un banquier avant de prendre une décision d’octroi ou de refus de prêt. Alors mieux vaut savoir de quoi on parle. 

Comment calculer son taux d’endettement ? Quelle est la formule appliquée ? Réponses dans cet article.

Quelle est la formule pour calculer son taux d’endettement ?

Pour calculer le taux d’endettement, la formule à appliquer est la suivante :

Taux d’endettement = [endettement total / revenus] x 100 

Pour calculer le taux d’endettement, plusieurs paramètres doivent être connus :

  • La somme de toutes les mensualités de crédits contractés. C’est-à-dire les sommes versées pour rembourser tous les emprunts : crédit immobilier, crédit à la consommation. Mais également le prêt considéré.
  • Le revenu du foyer.

Taux d’endettement et revenus 

Le Haut conseil de stabilité financière (HCSF) précise dans la notice d’utilisation de la recommandation du 27 janvier 2021 que par revenus annuels, il faut entendre toutes les sommes perçues régulièrement par l’emprunteur ou le foyer fiscal. 

Il s’agit des :

  • revenus liés à une activité professionnelle salariée ou non salariée (le revenu net imposable) ;
  • indemnités chômage (ARE) ;
  • pensions de retraites ;
  • revenus liés au patrimoine.

Pour obtenir un revenu mensuel, il faut diviser la somme annuelle par 12.

À noter

Sont exclus de ce calcul, les revenus exceptionnels non récurrents comme la prime de départ volontaire, l’indemnité de rupture conventionnelle ou l’indemnité de licenciement.

Bon à savoir

Pour prendre connaissance de vos revenus, et calculer votre taux d’endettement, la banque peut vous demander vos 3 derniers bulletins de salaire. Mais aussi votre dernier avis d’imposition.

Taux d’endettement et mensualités de crédits

Pour calculer le taux d’endettement d’un emprunteur, il est nécessaire que le banquier connaisse son endettement total.

Pour cela, il faut additionner toutes les mensualités de crédits remboursées. Y compris celles prévues pour la demande de crédit en cours.

Pour ce faire, vous pouvez prendre les tableaux d’amortissements de tous vos prêts en cours, crédit immobilier et crédit à la consommation, et additionner les sommes inscrites dans la colonne mensualités.

Qu’est-ce que le taux d’endettement ?

Afin de calculer le taux d’endettement, il est important de maîtriser les différentes notions qui gravitent autour.

La définition du taux d’endettement

Le Haut conseil de stabilité financière (HCSF) définit le taux d’endettement dans la notice d’utilisation de la recommandation du 27 janvier 2021. Il correspond au « ratio comprenant au numérateur l’endettement total de l’emprunteur (ou des co-emprunteurs, le cas échéant) comprenant le prêt considéré et l’ensemble des emprunts en cours, quelle qu’en soit leur nature, et au dénominateur les revenus annuels […] et appréciés à l’octroi ».

Le taux d’endettement, c’est donc ce que pèse l’ensemble des crédits d’une personne sur son budget. Autrement dit, le taux d’endettement c’est ce qui part chaque mois, ou chaque année, des comptes bancaires pour rembourser les crédits. Il est déterminant dans la décision d’octroi ou de refus du prêt demandé.

Tous les prêts sont pris en compte pour le calcul du taux d’endettement, peu importe leur nature ou leur montant. Le prêt à la consommation et le prêt immobilier sont donc considérés.

Le taux d’endettement est exprimé en pourcentage et peut être calculé annuellement ou mensuellement.

a lire aussi

Notre guide sur comment investir dans l’immobilier en 2023.

Quelle différence entre le taux d’endettement dans le cadre d’un crédit et le taux d’endettement des ménages ?

Il ne faut pas confondre le taux d’endettement dans le cadre d’une demande de crédit avec le taux d’endettement des ménages calculé par l’Insee pour les statistiques nationales. 

Le taux d’endettement des ménages est calculé en effectuant un rapport entre les encours de crédits accordés aux ménages par des institutions financières et leur revenu disponible brut.

À noter

Cet article s’attache au calcul du taux d’endettement dans le cadre d’un crédit.

Quelle différence entre le taux d’endettement et le taux d’effort ?

Le HCSF distingue taux d’endettement et taux d’effort. Deux taux cependant très proches, dont la nuance n’est pas si évidente à la lecture de la notice d’utilisation du HCSF citée ci-dessus.

Le taux d’effort semble plus précis que le taux d’endettement puisqu’il inclut les charges d’emprunt dans sa formule de calcul. Par charge d’emprunt, il faut entendre le capital emprunté, les intérêts et l’assurance emprunteur. 

Le taux d’endettement semble ne prendre en compte que la mensualité d’emprunt dans sa formule de calcul. À savoir, le capital et les intérêts. 

Quel est le taux d’endettement maximal autorisé ?

Afin d’éviter le surendettement des emprunteurs, le HCSF fixe un taux d’effort des emprunteurs de crédit immobilier à 35%, assurance comprise. Il était auparavant de 33%. 

Concrètement, depuis le 1er janvier 2022, les banques ne peuvent plus octroyer de prêts si le taux d’effort du demandeur dépasse 35%.

Le HCSF autorise les banques à déroger ponctuellement à la règle des 35% pour les prêts immobiliers. Une marge dérogatoire de 20% du montant de la production trimestrielle de nouveaux crédits (hors renégociations, rachats et regroupements de crédits), répartie ainsi : 

  • 80% destiné aux financements de résidences principales dont 30% dédiés aux premiers achats immobiliers.
  • 20% libres d’utilisation.

L’étude des dossiers de demande de prêt est alors faite au cas par cas.

À noter

Le taux d’endettement et le taux d’effort étant 2 notions très proches, il peut être raisonnablement pensé que le taux d’endettement maximal est également limité à 35%.

Exemples de calcul du taux d’endettement

Voici 2 exemples concrets pour appliquer la formule et calculer le taux d’endettement par foyer.

  • Exemple 1 : Paul gagne 4 000 euros nets par mois. Il souhaite souscrire un prêt immobilier avec des mensualités de remboursement de 1 000 euros. Il n’a pas contracté d’autre crédit. Son taux d’endettement est de : [1 000 / 4 000] x 100 = 25%
  • Exemple 2 : Jeanne et Jean gagnent 4 000 euros nets par mois. Ils souhaitent souscrire un prêt immobilier avec des mensualités de remboursement de 1 000 euros. Ils ont déjà contracté auparavant un prêt à la consommation, qu’ils remboursent chaque mois à hauteur de 450 euros. Leur taux d’endettement est de : [1 350 / 4 000] x 100 = 36,25%

Dans l’exemple 1, le taux d’endettement de Paul est inférieur à 35%. Il a de grandes chances de voir sa demande de prêt immobilier acceptée.

Dans l’exemple 2, le couple dépasse les 35% d’endettement. Il est fort à parier qu’il ne pourra pas emprunter. Sauf à avoir un excellent dossier et à pouvoir bénéficier de la marge dérogatoire de 20% prévue pour la banque. 

a lire aussi

Notre article sur les 5 régions où l’immobilier est le moins cher en France.

Quelle est la différence entre endettement et surendettement ?

L’endettement correspond aux dettes contractées auprès de tiers.

Le surendettement est le fait de ne plus pouvoir rembourser les dettes contractées.

C’est pour éviter la situation de surendettement que le HCSF a fixé un taux d’endettement maximal au-dessus duquel il n’est plus possible de contracter d’emprunt. 

Peut-on calculer soi-même son taux d’endettement ?

Il est possible de calculer son taux d’endettement soi-même. Il suffit d’appliquer la formule de calcul citée plus haut : Taux d’endettement = [endettement total / revenus] x 100.

Plusieurs simulateurs disponibles sur Internet permettent également de connaître son taux en quelques clics.

author

Michaël Marrot

Des articles pour aller plus loin

Building en SCPI

Faut-il investir dans l’immobilier en SCPI ? Notre avis

L’investissement dans les Sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) ne cesse de progresser, porté par les nombreux atouts qu’offre ce.

29 janvier 2023
homme portant un cartable et marchant dans la rue pour aller investir

Dans quoi investir : 4 placements pour 2023

Alors que le contexte économique n’est pas toujours au beau fixe, certains placements permettent toujours à bon nombre d’investisseurs de.

20 janvier 2023
Bâtiments en SCPI

Investir 50 000 euros en SCPI : pourquoi et comment ?

Vous recherchez un placement intéressant pour votre épargne ? Vous aimeriez investir une somme importante ?  Plus d’un million d’épargnants.

20 janvier 2023