Comment investir dans les cryptomonnaies en 2023 ?

Investir dans les Cryptomonnaies (Guide 2022)

Investir dans les cryptomonnaies aujourd’hui, c’est l’assurance de participer à l’émergence et à l’évolution d’une classe d’actifs d’un nouveau genre. Longtemps réfractaires, les institutionnels ont finalement pris le train en marche ces derniers mois. Les États et gouvernements sont à pied d’œuvre actuellement pour réguler ce marché et lancer leurs propres monnaies numériques (E-Yuan, euro numérique…).

De même, après avoir refusé et ignoré plusieurs demandes durant les cinq dernières années, le gendarme boursier américain (la SEC) a donné son feu vert en 2021 à la mise sur le marché d’un premier fonds négocié en Bourse (ETF) sur les contrats à terme Bitcoin… un tournant pour la crédibilité de cet écosystème !

Dès lors, en tant qu’investisseur particulier, est-il encore pertinent de placer de l’argent sur les cryptomonnaies en 2023 ? L’attrait est certain, mais encore faut-il être en mesure de décoder la terminologie et les règles propres à ce jeune marché valant plusieurs centaines de milliards de dollars.

C’est pourquoi ce guide exhaustif s’adresse avant tout aux non-initiés. Vous y trouverez l’essentiel pour investir sereinement vos premiers euros : terminologies, plateformes préconisées, cryptomonnaies à privilégier, sécurisation des fonds, fiscalité applicable…

En quoi consiste la cryptomonnaie ?

Avant toute chose, il faut comprendre que ce terme générique peut également se retrouver sous le vocable de « cryptoactif », ou encore de « monnaie virtuelle ».

Dans tous les cas, il s’agit d’actifs numériques virtuels dont les échanges s’opèrent en « peer-to-peer ». En d’autres termes, sans intermédiation d’un tiers de confiance (institution, banque centrale, État…) et de façon totalement décentralisée via une blockchain.

Cette blockchain justement est le « cœur de réacteur » de l’écosystème crypto. C’est un registre composé d’algorithmes complexes entièrement accessible au public. Elle sert avant tout de base de données inaltérable et immuable. Moyennant sécurité et transparence, on y retrouve des fonctions de stockage, de partage, et de transmission des datas.

L’investissement en cryptomonnaie s’adapte-t-il à tout profil ?

Il existe une multitude de façons d’investir dans les cryptomonnaies. Un bon conseiller financier interrogera d’abord l’investisseur sur ses propres connaissances de ce marché. Dans un second temps, ce même conseiller s’attachera au profil de risque de l’investisseur. Enfin, il déterminera avec lui les objectifs court ou plus long terme qu’il se fixe.

De cela découlent donc deux approches diamétralement opposées de l’investissement en cryptomonnaies.

Le trading

L’investisseur sera dans une optique d’achat/vente de cryptomonnaies régulièrement voire intensivement.

Vous recherchez plus le frisson de la volatilité d’une cryptomonnaie afin de capter sur quelques minutes (scalping), quelques heures (day trading), voire quelques jours (swing trading) un gain substantiel. Cette approche reste à haut risque pour des Traders débutants et peu ressortent réellement gagnants sur la durée. Il faut effectivement des connaissances techniques très approfondies et un très bon ressenti des marchés financiers.

L’investissement à long terme

La stratégie à adopter est toute autre. Il s’agit en effet de faire abstraction des bruits de marchés, de l’instantanéité, pour se concentrer sur des perspectives à plusieurs mois voire années.

Dans ce cas de figure, l’étude des fondamentaux d’une cryptomonnaie, c’est-à-dire le projet lui-même devient primordial. L’investisseur va chercher à se positionner sur des cryptomonnaies avec des perspectives solides, une market cap importante, une forte communauté en soutien.

Bon à savoir : Quel que soit le profil qui vous correspond, la règle d’or est de ne jamais placer de l’argent sur les cryptomonnaies que l’on n’est pas en mesure de perdre intégralement.

Quelles plateformes utiliser pour investir dans les cryptomonnaies en 2023 ?

Malgré une régulation encore limitée du marché, de très nombreux acteurs sont présents pour permettre l’investissement en cryptomonnaie. Certains sont des références mondiales à la solidité financière éprouvée et à la réglementation adaptée au pays cible.

Dans le cas de la France, l’Autorité des Marchés Financiers régule le marché en octroyant des agréments PSAN (Prestataires de Services Numériques). Sans ce sésame, la plateforme peut figurer sur une liste noire de l’AMF. Il appartient donc à l’investisseur de se renseigner sur le sujet.

Parallèlement, vous devez également étudier les marchés proposés (spot, futures, options) sur chaque plateforme, la profondeur du listing de cryptomonnaies. Mais également les « fees » (frais de transaction) ou encore les différentes méthodes de dépôts autorisées (virement, carte bancaire, portefeuille crypto…).

Parmi les leaders du marché, nous retrouvons principalement Binance et sa cryptomonnaie BNB, Coinbase, Kraken, FTX sans oublier CoinHouse.

Pour aller plus loin : Lien vers notre article dédié

Sur quelles cryptomonnaies se positionner en 2023 ?

Une fois connecté à votre plateforme crypto, vous risquez rapidement de vous perdre dans le dédale de cryptomonnaies aux noms tous plus exotiques les uns que les autres. 

Il est donc important de se renseigner préalablement en consultant notamment le site internet officiel du projet crypto et surtout son livret blanc (whitepaper). Ce dernier est l’ossature du projet et détaille la gouvernance du projet, les règles de distribution, la quantité de token en circulation…

S’agissant de la sélection en elle-même, il n’y a pas de règles définies à suivre. Il en va de la propre interprétation de l’investisseur et surtout de son profil de risque. Pour aiguiller ce dernier, on peut seulement estimer qu’il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier afin de lisser le risque sur la durée.

Une allocation cohérente préconise tout d’abord de détenir une certaine proportion en cryptomonnaies dites « défensives ». On vise ici principalement les deux mastodontes Bitcoin et Ethereum. Leur capitalisation de marché, leur liquidité et leur rayonnement laissent peu craindre sur leur devenir.

Par la suite, il peut sembler intéressant de se positionner sur des « altcoins » en jouant plusieurs thématiques. On peut citer le Metavers (MANA, SANDBOX), le Play-to-Earn (GMT), la finance décentralisée (DeFi) ou encore les cryptomonnaies propres aux exchanges (FTT pour FTX ou BNB pour Binance).

Enfin, dans une optique plus spéculative et donc volatile, il est possible de placer une faible partie de son capital sur des « memecoins » ou « shitcoins » comme DOGE, SHIBA… Au risque de tout perdre évidemment !

Bon à savoir : Pour vous aider à investir dans les cryptomonnaies, il peut sembler pertinent de s’intéresser avant tout au top 10 des principales capitalisations de marché tel que listé en temps réel par le site de référence CoinMarketCap.

Pour aller plus loin : Lien vers notre article dédié

Comment protéger vos cryptomonnaies ?

Vous avez fait vos premières acquisitions de cryptomonnaie ? Il convient désormais de protéger vos deniers numériques en les transférant sur un portefeuille virtuel (wallet) par exemple.

Pour une bonne sélection de wallet, vous devez tout d’abord vous assurer que vous avec une parfaite maîtrise et accessibilité aux clés privées verrouillant votre portefeuille. Ces clés se rattachent à une seule adresse (compte). La perte de ces dernières ne vous ouvrira aucune solution de secours. Vos cryptomonnaies sont perdues dans les limbes de la cryptosphère.

Par ailleurs, il convient de faire une distinction entre deux principales familles de wallets :

Le Hot Wallet

Celui-ci va correspondre à toutes les solutions de stockage à chaud des différentes clés privées. On retrouve ce processus avec les portefeuilles « logiciels » qui fournissent à l’utilisateur un accès sécurisé via une application web ou bien une extension internet comme Metamask.

L’inconvénient de ces hot wallet est leur vulnérabilité face aux attaques informatiques via piratage notamment pour détourner les fonds présents.

Le Cold Wallet

Pour ce stockage dit « à froid » des clés privées, il s’agit d’assurer une sécurité optimale en se déconnectant de toute liaison internet. Les actifs cryptographiques se retrouvent donc enregistrés sur des clés USB cryptées par exemple.

Cela confère un risque moindre d’être piraté. Pour autant, le principal risque sera de perdre sa clé dans la nature.

Bon à savoir : Il coexiste plusieurs formes de crypto wallets répondant à des besoins différents. On retrouve notamment le web wallet comme celui de www.blockchain.com, le desktop wallet sous forme d’application à télécharger ou extension internet. On peut citer enfin le paper wallet ou encore le hardware wallet.

Pour aller plus loin : Lien vers notre article dédié

Comment optimiser vos placements en cryptomonnaie ?

Lorsque vous commencerez à bien maîtriser votre plateforme de trading, lire les graphiques, passer vos ordres, adapter votre money management… vous pourrez optimiser vos cryptomonnaies si vous misez sur du long terme.

Ces plateformes grand public proposent divers services complémentaires qui peuvent se révéler très gratifiants. Nous nous attarderons principalement sur deux mécanismes clés de l’univers crypto.

Le staking

Dans ce cas de figure, le détenteur de cryptomonnaies va participer aux opérations de validation des transactions au sein d’un réseau blockchain. Ce dernier sera contraint de bloquer certaines de ses cryptomonnaies pendant une durée définie à l’avance. En contrepartie, il percevra régulièrement ou à la fin de l’opération des récompenses sous forme de rendement qui peut dépasser allègrement les 20%.

Le yield farming

Il s’agit d’une stratégie plus complexe, mais qui permet in fine de percevoir un revenu passif qui peut même être plus conséquent que le staking. L’idée ici est de prêter à une plateforme de finance décentralisée (DeFi) des cryptomonnaies. On passe par des « pools de liquidités » et on perçoit des intérêts de la part des emprunteurs, au même titre qu’un établissement bancaire.

Bon à savoir : Ces deux puissants leviers ne sont pas exempts de risques. L’investisseur doit bien se renseigner avant de bloquer son capital en cryptomonnaies. Des rendements trop alléchants cachent souvent des risques accrus.

Pour aller plus loin : Lien vers notre article dédié

Quelles sont les alternatives pour investir dans les cryptomonnaies ?

Les institutionnels entrent progressivement dans ce marché de plusieurs centaines de milliards de dollars. À ce titre, et pour contenter leur clientèle fortunée souvent avide de performance et rentabilité, plusieurs produits financiers ont été ou sont en cours de lancement auprès du public.

Les ETFs ou trackers

La principale alternative reste actuellement les ETFs, des produits qui répliquent des actifs financiers (indices, thématiques, cryptomonnaies). Le plus célèbre de tous et l’un des précurseurs restent l’ETF Proshares Bitcoin Strategy. Cet ETF va donc répliquer les variations du Bitcoin … Sans en subir les contraintes de la possession réelle.

Les sociétés cotées en Bourse, acteurs inhérents de la cryptosphère

La seconde alternative intéressante consiste à acquérir des titres cotés en Bourse des principales multinationales ayant une activité liée aux cryptomonnaies. Cela peut viser les fabricants de cartes graphiques nécessaires au minage de cryptomonnaies comme la société NVIDIA. Mais également les groupes qui acquièrent massivement des cryptoactifs comme MicroStrategy, l’un des plus gros détenteurs de Bitcoin. Enfin, il est possible de se positionner sur les plateformes d’échange de cryptomonnaies qui se sont introduites en Bourse ces derniers mois comme Coinbase.

Pour aller plus loin : Lien vers notre article dédié

Investissement dans les cryptomonnaies et fiscalité

En France, il revient désormais au contribuable de remplir sa déclaration d’impôt en mentionnant le montant des plus-values réalisées au cours de l’année civile. Il faut avant tout distinguer deux cas de figure :

–   Les plus-values relevant d’une pratique habituelle. Dans cette hypothèse, ces dernières seront imposées au titre des Bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

–   Les plus-values réalisées à titre occasionnel par des particuliers. L’impôt sera exigible dès le premier euro de plus-value au-delà d’un seuil minimum de 305 euros. Les gains seront soumis au Prélèvement forfaitaire unique (PFU) à un taux global de 30%. Plus précisément, 12,8% au titre de l’impôt sur le revenu et 17,2 % au titre des prélèvements sociaux.

À noter : Chaque compte créé sur une plateforme de cryptomonnaie (Binance, FTX, Kraken, ByBit…) nécessite d’informer le Fisc. En effet, ces plateformes ont généralement une activité basée à l’étranger (Lituanie pour le cas de FTX). Il faut donc déclarer la détention d’un compte à l’étranger sous peine de lourdes sanctions : 750 euros par compte non déclaré et des amendes doublées si le montant du compte à l’étranger dépasse les 50.000 euros.

Bon à savoir : Privilégier tant que possible les transactions en stablecoins (BTC/USDT, ETH/USDT) plutôt qu’en monnaie fiduciaire. Vous ne devrez pas prendre en compte les plus-values réalisées sur ce genre d’opérations. Vous serez cependant taxé le jour où les capitaux s’échangent de l’USDT en une devise comme le dollar ou l’euro.

Pour aller plus loin : Lien vers notre article dédié

Ce guide se veut une première approche « étape par étape » pour entrer de plain-pied sereinement dans l’univers des cryptomonnaies. À la lecture de ce contenu, vous êtes plus à même de comprendre l’extraordinaire potentiel de cet écosystème en ayant les clés nécessaires sur : les principales plateformes d’investissement, la sélection des bonnes cryptomonnaies, la protection de ces dernières, la fiscalité applicable à celles-ci…

author

Michaël Marrot

Des articles pour aller plus loin

bitcoin

Qu’est-ce que le Bitcoin ?

Dès l’Antiquité, le philosophe grec Aristote définissait la monnaie et lui attribuait trois fonctions centrales : unité de compte, réserve de.

14 décembre 2022
smart contract

Qu’est-ce qu’un Smart Contract ?

Un contrat est une convention entre deux ou plusieurs parties s’obligeant à donner, faire ou ne pas faire quelque chose..

14 décembre 2022
token définition

Qu’est-ce qu’un Token ?

Apparus avec l’émergence de technologies de registres distribués telles que la technologie Blockchain ou les technologies Hashgraph, les Tokens (jetons).

14 décembre 2022 • 5 minutes