Comment miner de l’Ethereum (3 Étapes) ?

3 Étapes pour Miner de l'Ethereum

L’Ethereum est la seconde cryptomonnaie en termes de capitalisation de marché et son attrait auprès des investisseurs reste certain. S’il est possible d’acquérir cette cryptomonnaie en convertissant des euros ou d’autres cryptomonnaies en Ethers (ETH) via des plateformes dédiées (exchange), il est également possible de la miner.

Nous allons donc vous détailler étape par étape ce qu’est le minage d’Ethereum, mais aussi et surtout comment miner de l’Ethereum en 2022.

Comprendre les différentes manières de miner de l’Ethereum

Préalablement, il faut comprendre que dans l’univers du minage crypto, la problématique majeure concerne la rentabilité du processus. La solution dépendra généralement de l’investissement en matériel engagé (plus le matériel est de qualité, plus la performance est au rendez-vous) et de la maîtrise des coûts, à savoir la consommation d’énergie souvent colossale.

Compte tenu de cette surconsommation d’électricité, il existe plusieurs solutions pour miner de l’Ethereum :

–   Seul : Le mineur sera limité à la capacité de ses installations. Il sera possible de miner des blocs sur la blockchain, mais la quantité de récompenses sera plus faible. La contrepartie sera néanmoins de recevoir une récompense plus élevée, puisque non partagée à plusieurs.

–   En Pool : il s’agit ici d’un rassemblement de mineurs pour conjuguer leurs forces et espérer dégager des récompenses plus importantes. À la clé, de meilleurs gains, plus réguliers.

–   En Cloud : On parle en réalité de fermes de minage. Afin d’économiser les coûts, les mineurs vont louer de la puissance de calcul via des installations en Cloud. Cette méthode à l’avantage de la simplicité, notamment pour les débutants. L’inconvénient reste la dépendance à la fiabilité du prestataire.

Étape n°1 : Disposer du matériel informatique adéquat

Des cartes graphiques très performantes

L’aspect matériel est primordial pour espérer miner de l’Ethereum. Il ne vous faudra donc pas lésiner sur la qualité du matériel et mettre la main au portefeuille. La puissance de calcul nécessaire pour miner imposera l’acquisition de cartes graphiques dernières générations et très haut de gamme. Il n’est pas rare de débourser quelques milliers d’euros pour en acquérir une performante.

Pour être véritablement rentable, il est préconisé de dédier l’usage d’un ordinateur au minage à temps plein. Ces ordinateurs devront également posséder plusieurs cartes graphiques montées en parallèle afin de maximiser la performance, et donc le gain.

Un système d’exploitation

Là encore, vous devriez y trouver votre compte, puisque beaucoup de logiciels de minage fonctionnent sous WINDOWS ou LINUX. Le premier, plus connu et démocratisé, à l’avantage de la simplicité. Pour autant, LINUX est reconnu dans la cryptosphère comme mieux adapté au minage d’Ethereum. Mais là encore, l’utilisation de LINUX nécessitera des compétences informatiques plus poussées, pour l’exploiter au mieux.

Un système de refroidissement pour votre équipement

Trop souvent négligée, cette installation est à ne pas omettre quand on peut se le permettre. Sauf si vous installez votre activité de mining dans un État où le coût de l’électricité est infime, voire inexistant (Kazakhstan, Géorgie, Islande, Canada par exemple), votre facture d’électricité sera très importante et viendra rogner vos gains.

L’activité de calcul complexe nécessaire au minage va tirer profit au maximum de l’énergie de votre installation. Il en découle donc une surconsommation électrique et un fort dégagement de chaleur. Votre matériel ne doit pas surchauffer, mais fonctionner à des températures ambiantes constantes afin de préserver son intégrité sur le long terme.

Étape N°2 : Ouvrir un wallet et s’inscrire sur une plateforme de minage

Disposer d’un wallet crypto

Même si cet élément interviendra en bout de processus, il est important de mettre en place ce portefeuille avant le lancement de votre activité de mining. C’est ce dernier qui vous permettra de recevoir et stocker les Ethers durement minés !

À ce titre, il faut distinguer plusieurs formes de wallet avec des fonctions et utilités différentes :

–   Les « hot wallet » qui permettent de stocker à chaud différentes clés privées, et se déclinent en plusieurs solutions. Un procédé qui se retrouve au sein des portefeuilles « logiciels » qui fournissent à l’utilisateur un accès sécurisé via une application web ou bien une extension internet comme Metamask.

–   Les « cold wallet » assurent une sécurité optimale en se déconnectant de toute liaison internet. Les crypto-actifs sont ainsi enregistrés sur des clés USB cryptées comme Ledger par exemple.

Installer un logiciel pour miner de l’Ethereum

Pour exploiter au mieux votre installation informatique, il convient d’installer un logiciel dédié au mining. Ils sont très nombreux (Claymore, Miner Gate…) et proposent des options différentes.

Le site Ethermine est un incontournable pour se lancer facilement et efficacement dans le mining. Il est tout à fait possible de commencer à miner sans installation préalable et en tout anonymat puisqu’aucune inscription n’est requise.

Par la suite, il vous sera proposé de choisir un serveur asiatique, européen, sud-américain ou nord-américain. Nous vous recommandons de vous orienter vers le serveur de votre région géographique pour optimiser la rapidité de la connexion.

Il vous sera ensuite demandé de sélectionner un logiciel de minage Ethereum en fonction de votre matériel. Celui-ci diffère selon que vous utilisez une carte graphique de marque NVIDIA ou de marque AMD. Pareillement, soyez attentif à votre système d’exploitation : WINDOWS ou LINUX.

Une fois votre logiciel téléchargé et installé, il vous faut le configurer sur le tableau de bord qui apparaît sur votre écran. Les connaissances informatiques sont prérequises à cette étape, car un mauvais paramétrage vous fera perdre en rentabilité !

Étape n°3 : Stocker les Ethereum gagnés

Avec votre matériel informatique en activité intensive et le logiciel de suivi et de surveillance du minage paramétré et fonctionnel, il vous faut régler la question du devenir des gains générés !

Pour se faire, la méthode la plus simple est de vous rendre dans le logiciel de mining, d’inscrire les données relatives à votre wallet crypto et de déterminer le montant ou la fréquence des versements sur votre portefeuille.

À noter : Si l’installation du logiciel de minage est gratuite, la plateforme devra néanmoins se rémunérer. Pour ce faire, une commission sera prélevée sur vos gains. Il faut donc bien prendre en compte ce facteur pour calculer au mieux votre rentabilité réelle de mineur.

Comme vous l’aurez compris, le minage d’Ethereum est ouvert à tous. Mais un processus ouvert à tous ne signifie pas adapté à tous. Encore faut-il disposer de bonnes connaissances en informatique et détenir un matériel de qualité et performant. Le cas échéant vous serez en mesure de mettre à disposition la puissance de calcul de votre installation informatique moyennant des récompenses en Ethers.

Il reste cependant une inconnue qui agite actuellement la communauté des mineurs Ethereum. Quel sera l’impact du passage, avant la fin 2022, du système de « proof of work » (incluant le minage) au « proof of stake » (excluant le minage) ?

author

Michaël Marrot

Des articles pour aller plus loin

bitcoin

Qu’est-ce que le Bitcoin ?

Dès l’Antiquité, le philosophe grec Aristote définissait la monnaie et lui attribuait trois fonctions centrales : unité de compte, réserve de.

14 décembre 2022
smart contract

Qu’est-ce qu’un Smart Contract ?

Un contrat est une convention entre deux ou plusieurs parties s’obligeant à donner, faire ou ne pas faire quelque chose..

14 décembre 2022
token définition

Qu’est-ce qu’un Token ?

Apparus avec l’émergence de technologies de registres distribués telles que la technologie Blockchain ou les technologies Hashgraph, les Tokens (jetons).

14 décembre 2022 • 5 minutes