Le VIE : Volontariat International en Entreprise

Le VIE (Volontariat International en Entreprise) est une excellente opportunité de travail en entreprise à l’étranger pour un jeune diplômé ou jeune travailleur de moins de 28 ans. Voici quelques informations pratiques à son sujet.

Depuis le 14 mars 2000, le VIE peut se faire au sein d’une entreprise française présente à l’étranger, ou d’une entreprise étrangère partenaire d’une entreprise française. La mission dure entre 6 et 24 mois, et est renouvelable une fois.

Il concerne tous les domaines professionnels et la plupart des pays du monde : en 2016, 9942 personnes effectuaient un VIE dans 133 pays différents. Devant l’ingénierie, l’informatique et le conseil, le secteur bancaire est le premier recruteur, pour lequel les postes à pourvoir sont principalement en Allemagne, Luxembourg, États-Unis, Royaume-Uni et Chine.

Les conditions préalables à remplir :

  • Avoir entre 18 et 28 ans,
  • Être ressortissant français ou de l’espace économique européen,
  • Être en règle avec le service national (journée d’appel, etc.)
  • Être apte physiquement à l’affectation,
  • Jouir de ses droits civiques et avoir un casier judiciaire vierge.

Evidemment, en plus de ces conditions générales, les offres exigent généralement un certain diplôme, la maîtrise d’une langue étrangère, etc.

Trouver un VIE

Le site web du CIVI (Centre d’Information sur le Volontariat International) diffuse les offres de VIE auxquelles les volontaires peuvent candidater. Mais la candidature spontanée est également une méthode efficace : 25 % des VIE en sont issus. Par ailleurs, 24 % s’effectuent suite à un stage.

A noter que les entreprises sont relativement sélectives, ce type de contrat étant très prisé tant par les jeunes travailleurs que par ces dernières souhaitant se développer à l’étranger.

La mise en place

L’établissement public Business France valide le contrat du volontaire recruté suite à la réunion d’intégration et d’information à Paris. Cette institution est l’intermédiaire entre le volontaire et l’entreprise : établissement public chargé du développement international des entreprises et placé sous la tutelle du ministère de l’Économie et des Finances, c’est le seul organisme en France habilité à gérer les VIE.

Le contrat est donc passé entre le volontaire et Business France, ainsi la gestion administrative et juridique lui est déléguée : Business France s’occupe des contrats, du versement des indemnités, de la protection sociale du volontaire, etc.

Le volontaire a par conséquent un statut public sous l’autorité de l’ambassade, mais évidemment c’est bien l’entreprise qui dirige les activités du volontaire. Cette aide de Business France permet donc d’encourager la mise en place de VIE.

La rémunération

La rémunération du volontaire se fait sans distinction et se divise en deux parties :

  • l’indemnité mensuelle (723,99 € en 2018),
  • l’indemnité supplémentaire (très variable car elle dépend des caractéristiques du pays du volontariat).

Les avantages du VIE

Le VIE permet d’obtenir un poste à plus hautes responsabilités et plus rapidement qu’avec un poste classique en France, particulièrement dans des pays très éloignés. Pour ceux attirés par des expériences à l’étranger, c’est donc un puissant moyen de développement de ses compétences et d’enrichissement de son CV. Ainsi, un VIE donne ensuite souvent accès à des postes très intéressants, dans le pays en question comme en France.