Résumé du livre : L’investisseur intelligent (Benjamin Graham)

L'investisseur intelligent
  • Blog
  • Bourse
  • Résumé du livre : L’investisseur intelligent (Benjamin Graham)

Souvent cité comme LE meilleur livre à destination des investisseurs sur actions, L’investisseur intelligent, de Benjamin Graham est l’un des premiers ouvrages d’analyse financière à connaître le succès. 

Warren Buffett, disciple de Benjamin Graham, dit de L’investisseur Intelligent qu’il est le livre qui a le plus influencé sa carrière. Publié en 1949, réédité et révisé en 1973, ce grand classique des livres de finance constitue encore aujourd’hui un outil précieux pour tout investisseur, profane ou confirmé. 

Nous nous attellerons ici à un exercice de résumé thématique de l’ouvrage, en insistant sur les grands principes fondamentaux et structurants défendus par l’auteur, principes que l’investisseur doit à son sens intégrer puis appliquer avec discipline. 

L’objectif est de donner aux investisseurs de long terme quelques clefs d’entrée de l’ouvrage. Sachez que si vous souhaitez approfondir la question par la lecture de tout ou partie du livre, il est traduit en français, aux éditions Valor.

Avertissement

Les informations fournies sont uniquement à but éducatif. Finclub ne propose pas de conseil en investissement ni de services de courtage. Nous ne recommandons pas d’acheter ni de vendre un actif ou produit d’investissement particulier.

L’auteur : Benjamin Graham (1894 – 1976)

Économiste, professeur, entrepreneur et investisseur américain, Benjamin Graham est un des pères de l’investissement Value

Contrairement à l’approche Growth (par la croissance), l’approche  Value (par la valeur) se fonde sur la conviction de l’investisseur qu’une société cotée n’est pas valorisée à hauteur de ce qu’il juge être sa « vraie » valeur. Ce style d’investissement s’intéresse donc aux titres dont la capitalisation boursière est inférieure à la valorisation intrinsèque. 

Benjamin Graham (qui a perdu pendant le krach de 1929 une grande partie de son capital) a l’humilité d’admettre avoir fait des erreurs de placement au cours de son parcours d’investisseur, mais affirme avoir appris de ces erreurs. 

Dès les années 1930, il avait posé les bases de son raisonnement dans un premier livre écrit avec David Dodd : Security Analysis.

Ne faites jamais confiance à Monsieur Marché !

Construction de l’auteur, Mister Market est une incarnation du marché boursier comme étant une seule personne, schizophrène, bipolaire et maniaco-dépressive… 

Imaginez que cet homme vienne tous les jours vous proposer la même action à un prix différent, quel regard porteriez-vous sur lui ? 

Benjamin Graham nous exhorte d’ignorer ce personnage complètement imprévisible, même le jour où il propose un prix alléchant. Ne pas avoir affaire avec Mr Market, mais se fonder sur sa propre analyse de la valeur des sociétés cotées, tel est l’un des mantras de L’Investisseur Intelligent.

Le fonctionnement mental de Mr Market étant anarchique, il n’est pas possible d’imaginer s’il a raison ni comment il se comportera au fil du temps. Ne faites donc pas confiance à Mr Market, qui peut vous faire perdre énormément d’argent, nous dit Benjamin Graham, pour qui un investisseur intelligent fait ses propres recherches.

Une pensée résumée dans cette phrase : « L’investisseur intelligent est une personne réaliste qui vend aux optimistes et achète aux pessimistes. »

Une vision et six grands principes

L’auteur sent que le marché est le résultat d’un foisonnement d’émotions variées des investisseurs, toujours en mouvement, et qu’il faut garder la tête froide pour acheter des valeurs de qualité, quand le marché est assez « bête » pour nous les vendre au rabais. 

L’idée directrice est ici savoir « profiter » des baisses du marché plutôt que de participer soi-même au mouvement moutonnier de panique. 

Pour Graham les aller-retours sur le marché sont à proscrire, car dangereux précisément à cause des mouvements erratiques. L’auteur préconise des prises de position à long terme, avec une marge de sécurité. 

En ceci, le livre ne s’adresse pas aux investisseurs au profil de spéculateur. L’objectif proposé par l’auteur n’étant pas la quête incessante de la prochaine pépite, mais la génération de profits réguliers. Cette récurrence des revenus permet de continuer à investir, notamment grâce à la distribution de dividendes. 

En un mot, la Bourse ne doit pas s’appréhender comme un casino, même pour les investisseurs entreprenants, qu’il différencie des investisseurs défensifs. 

Les grands principes que l’investisseur doit comprendre, intégrer et appliquer :

  1. Comprendre l’entreprise, ses métiers, et son activité économique
  2. Identifier qui gère l’entreprise, les connaître et… avoir confiance en eux !
  3. Investir pour le long terme, comme un capitaine d’industrie
  4. Privilégier les fondamentaux à la popularité. 
  5. Investir avec une marge de sécurité 
  6. Avoir confiance en ses analyses et en ses observations. 

Au fond, on se fiche de savoir si on « apprécie » l’entreprise. L’important est d’analyser sa santé financière, son potentiel de croissance dans un marché donné. 

Un investisseur intelligent ne fonctionne pas au coup de cœur pour une valeur, ni ne succombe à des effets de mode. Il fonde sa stratégie d’investissement sur une base méthodologique solide. 

Cet aspect est fondamental dans la vision de l’économiste. On appelle marge de sécurité (safety margin) la différence entre le prix d’un actif sur le marché et sa valeur intrinsèque. 

Ce principe d’investissement doit conduire un intervenant à acheter une action lorsque son prix sur le marché est largement inférieur à sa valeur intrinsèque. Cette marge permet ainsi à l’investisseur d’optimiser sa gestion des risques. 

Autre intérêt, cette marge peut servir à limiter les conséquences d’une erreur de calcul de la valeur intrinsèque, cette dernière comportant par nature une part non négligeable de subjectivité. Si l’investisseur a surestimé la valeur intrinsèque, la marge de sécurité lui assure… de la sécurité !

Conclusion

L’Investisseur Intelligent donne des clés méthodologiques aux investisseurs, pour peu qu’ils ne craignent pas de travailler dur, et de façon disciplinée, sur leurs analyses d’entreprises. 

Père de l’approche Value, précurseur de ce qui deviendra le Money Management et la méthode DCA, Benjamin Graham délivre les outils permettant de développer des stratégies d’investissement long terme sur les actions, en signalant les principales embûches présentes en chemin.

La lecture de cet ouvrage pratique et intemporel est l’un des meilleurs moyens de se détacher du stress émotionnel inhérent à toute intervention sur un marché financier !

author

Olivier Silberberg

Avec plusieurs centaines de contenus à son actif en tant que Rédacteur web pour Syntax Finance et pour le Finclub, Olivier Silberberg est diplômé du Master de Commerce de l'ESC Pau.

Des articles pour aller plus loin

formation bourse

Les 7 Meilleures Formations en Bourse de 2024

Investir sans se former, c’est possible. Avec un peu de chance, vous pourrez même générer quelques gains ! Alors pourquoi.

12 février 2024
Courtier en bourse avec un investisseur

Courtiers en Bourse : notre sélection 2024

Le constat de l’Autorité des marchés financiers (AMF) est sans appel : entre 75 et 89% des investisseurs en bourse.

12 février 2024
meilleurs sites bourse

Top 18 des meilleurs sites pour investir en bourse

La plupart des investisseurs achètent des actifs boursiers et font du Trading par l’intermédiaire d’un courtier en ligne. Pour vous.

12 février 2024