Les clés pour espérer devenir trader indépendant en 2024

clé pour apprendre le trading
  • Blog
  • Bourse
  • Les clés pour espérer devenir trader indépendant en 2024

Devenir un trader indépendant et rentable ne se fait pas du jour au lendemain. Alors que beaucoup espèrent pouvoir trouver dans le trading une réelle source de revenus, peu y parviennent vraiment par manque de préparation, de patience et d’engagement…  

Pour espérer un jour devenir trader indépendant à domicile, il faut y consacrer du temps et de l’énergie. Mais ce n’est pas tout, vous devez aussi être patient, motivé et engagé pour aspirer à devenir un trader pour compte propre à succès.

Pourquoi devenir trader indépendant ? Quelle formation suivre ? Quel statut utiliser quand on est trader indépendant ? Que vous soyez basé en France, en Suisse, en Belgique ou ailleurs, découvrons dans ce guide comment pratiquer le trading à son compte avec succès !

Avertissement

Les informations fournies sont uniquement à but éducatif. Finclub ne propose pas de conseil en investissement ni de services de courtage. Nous ne recommandons pas d’acheter ni de vendre un actif ou produit d’investissement particulier.

Qu’est-ce qu’un trader indépendant ?

Un trader indépendant agit pour son propre compte. Il utilise donc son propre argent en bourse en passant des ordres d’achat et de vente sur différents actifs financiers dans le but de faire des gains en bourse pour que son capital prospère.

Pourquoi devenir trader indépendant ?

Avec l’avènement d’internet, devenir trader autodidacte pour trader en compte propre est de plus en plus facile et répandu. De plus, il existe de nombreux avantages à faire du trading qui séduisent un nombre de particuliers toujours plus important chaque année.

Voici 10 raisons qui poussent les particuliers à devenir des traders indépendants en ligne :

  1. Obtenir une source de revenus supplémentaire (s’ils conservent leur emploi de base).
  2. Travailler pour faire fructifier leur capital (s’ils projettent de devenir trader à temps plein).
  3. Diversifier leurs sources de revenus.
  4. Obtenir un revenu passif avec certains actifs, par exemple grâce aux dividendes avec les actions ou grâce aux coupons avec les obligations.
  5. Être leur propre patron.
  6. Décider de leurs horaires de travail.
  7. Travailler depuis chez eux.
  8. Trader depuis n’importe où dans le monde.
  9. Atteindre une certaine liberté financière.
  10. Mettre en place des stratégies d’optimisation fiscale en fonction de leur lieu de résidence.

20 conseils pour espérer devenir trader indépendant rentable

Pour pouvoir espérer devenir un trader indépendant en compte propre à succès, mieux vaut :

1Comprendre exactement en quoi consiste l’activité de trading. Mais aussi accepter qu’il s’agit d’une activité risquée.
2Trader avec des fonds dont vous n’avez pas besoin et que vous pouvez vous permettre de perdre.
3Déterminer votre projet d’investissement, vos motivations et vos objectifs de trading.
4Réfléchir à quel type de trader vous êtes (dresser votre profil de trader).
5Suivre une formation de trading adaptée à votre niveau de connaissance.
6Décider quel capital de départ vous allez consacrer à votre activité de trading.
7Penser à votre horizon d’investissement en bourse (court terme, moyen terme, long terme).
8Sélectionner un style de trading (scalping, day trading, swing trading, trading de position, copy-trading et trading social, trading automatique).
9Choisir votre stratégie de trading (arbitrage, hedging, gestion passive, gestion active).
10Définir quelle méthode d’analyse des marchés vous allez utiliser pour prendre vos décisions de trading (analyse fondamentale, analyse chartiste, analyse technique, analyse comportementale).
11Chercher les meilleures règles de money management pour votre niveau de tolérance au risque.
12Sélectionner les marchés financiers que vous allez trader (les actions, les matières premières, les indices boursiers, les obligations, les crypto-monnaies ou encore le FOREX), ainsi que les produits financiers que vous allez utiliser (CFD, warrants, futures, turbos, ETF).
13Écrire votre plan de trading pour qu’il agisse réellement comme une feuille de route dans le cadre de votre activité.
14Faire un back-testing de votre stratégie pour évaluer son efficacité et faire les ajustements nécessaires.
15Utiliser un compte de démonstration (paper trading) pour vous entraîner via un trading sans risque avec des fonds virtuels avant de trader avec un compte de trading réel.
16Prendre le temps de choisir un broker fiable (qui fait partie des meilleurs courtiers de 2024), régulé et sérieux, ainsi qu’un site de trading robuste et sûr, qui répondent à tous vos besoins de trading.
17Apprendre à contrôler vos émotions.
18Mettre en place une routine de trading.
19Adopter de bonnes habitudes de trading et un bon état d’esprit.
20Tenir un journal de trading pour pouvoir analyser votre trading, savoir quels sont vos points forts et vos points faibles et suivre vos progrès.

Trader indépendant : Quels styles de trading adopter ?

En fonction de votre appétit pour le risque, de votre disponibilité, de vos objectifs, ainsi que de votre expérience en trading, il existe quatre styles de trading populaires parmi lesquels vous pouvez choisir :

Le scalping

C’est un style de trading ultra actif. Le scalping cherche à profiter de très petites variations de prix via de petites positions. Les trades sont ouverts entre quelques secondes et quelques minutes seulement. Il s’agit d’une méthode relativement chronophage.

Le day trading

Cette technique de trading reflète une stratégie intra-day à travers laquelle les day traders profitent des mouvements de prix sur une seule journée de trading, avec des positions détenues entre quelques minutes et quelques heures.

Le swing trading

Il s’agit d’un style de trading de plus long terme que les deux précédents, puisque vous allez conserver vos positions entre quelques jours et quelques semaines, voire quelques mois. 

Le but d’un swing trader est de profiter des mouvements entre les « swing highs » (sommets suivis d’une baisse des prix) et les « swing lows » (creux suivis d’une hausse des prix).

Le trading de position

Stratégie de trading s’inscrivant dans la durée, le trading de position cherche à profiter d’un important mouvement de prix, généralement dans le sens de la tendance principale. Les positions sont conservées plusieurs mois. 

Pour choisir la meilleure stratégie parmi ces quatre, il vous faut réfléchir à votre profil et considérer votre capital de départ, votre disponibilité, vos objectifs financiers et votre rapport au risque.

Trader à son compte : Quelle méthode d’analyse des marchés choisir ?

Il existe principalement trois méthodes d’analyse des marchés. 

L’analyse technique

Elle implique l’analyse du mouvement des prix sur les graphiques boursiers, notamment grâce à des indicateurs techniques comme les moyennes mobiles, les bandes de Bollinger ou le RSI. 

Le but est d’identifier des figures chartistes, comme le double top et le double bottom, ou l’ETE et l’ETE inversée, ou des situations de marché spécifiques, comme une accélération des prix, un retournement de tendance ou un affaiblissement du momentum, et ce, dans le but de déterminer la direction d’un actif.

L’analyse fondamentale

Elle se base sur les fondamentaux d’une entreprise (connaissance approfondie de la société et de son activité, santé financière de l’entreprise, avantage compétitif, potentiel de croissance…) ou ceux d’un pays (santé économique, projection du niveau de la croissance économique, politique monétaire, politique budgétaire et fiscale…). 

Ces outils d’analyse permettent de calculer la valeur intrinsèque d’un actif et de déterminer si le marché l’a sous ou surévalué.

L’analyse des sentiments

Elle utilise différents outils de trading et indicateurs, comme le volume de trading, le VIX, le ratio put/call ou encore l’indice High/Low, pour déterminer l’état d’un marché via le sentiment ou l’humeur des investisseurs. 

La sélection d’une méthode d’analyse des marchés vous permettra de développer votre stratégie en déterminant les critères spécifiques à suivre pour ouvrir et fermer vos positions de trading.

Trader indépendant : Quels marchés financiers privilégier ?

Les traders indépendants choisissent en général des actifs et des marchés populaires, liquides et facilement disponibles, tels que :

  • Les actions comme Tesla ou Apple ;
  • Les indices boursiers comme le CAC 40 ou le Nasdaq ;
  • Les paires de devises majeures et mineures comme l’EUR/USD ou l’USD/JPY ;
  • Les matières premières comme l’or ou l’argent ; 
  • Les obligations comme le Bund Allemand ou le T-Note américain.

Les traders plus avancés peuvent aussi se tourner vers des investissements alternatifs comme :

  • Les crypto-monnaies avec le Bitcoin ou l’Ethereum ;
  • Le vin ;
  • L’art ;
  • Le crowdfunding ;
  • L’immobilier classique ;
  • Les EHPAD ;
  • Les parkings.

L’éventail d’instruments et de produits financiers disponibles pour le trading est assez large. De plus, ils ont chacun leurs propres mécanismes, avantages et limites qu’il vous faut maîtriser avant de les intégrer dans votre stratégie de trading.

Vous pouvez décider d’investir directement dans des actifs pour en devenir propriétaire comme avec l’achat d’actions ou avec la souscription à des obligations.

Il est également possible de recourir à des produits financiers dérivés comme les Contrats sur la Différence (CFD), les contrats à terme (futures), les options ou encore les Exchanged-Traded Funds (ETF).

Dans ce cas, vous ne serez pas toujours propriétaire des actifs sous-jacents et vous pourrez profiter du trading sur marge et de l’effet de levier pour augmenter votre exposition aux marchés tradés et pouvoir tirer profit de la hausse et de la baisse des cours.

Trader indépendant : Avec quel capital commencer ?

Devriez-vous investir 100€, 500€, 1000€, 10 000€ ou plus ? 

Techniquement, il n’existe aucune réponse universelle à cette question : tout dépend de votre stratégie de trading, de vos objectifs, de votre horizon de temps et des produits tradés. 

Sachez que vous pouvez commencer à trader en ligne avec quelques centaines d’euros, car de nombreux courtiers proposent aujourd’hui d’ouvrir un compte de trading avec un petit capital de démarrage. 

Certains demandent même un montant initial minimal de seulement 1€ !

Néanmoins, devenir trader indépendant avec un capital trop faible n’est pas recommandé. Vous serez limité dans vos choix et ferez certainement appel à un levier (trop) important, qui pourrait entraîner la perte de votre capital. 

Peut-on devenir trader indépendant sans diplôme ?

Vous vous demandez peut-être qui peut devenir trader indépendant… Tout le monde a-t-il la capacité de devenir trader en compte propre ?

La réponse est OUI ! 

N’importe qui avec des connaissances solides en trading peut obtenir une certaine expérience et devenir trader à son compte. Il est même possible de devenir trader sans diplôme et sans études spécialisées.

En revanche, il peut être judicieux de suivre une formation de trading pour avoir toutes les connaissances et tous les pré-requis nécessaires pour bien comprendre comment fonctionne la bourse.

Alors, trader indépendant, quelle étude et quelle formation ? Tout dépend de vous et de vos besoins. 

Pensez donc d’abord à analyser votre niveau de connaissances économiques et financières applicables au trading. Ensuite, réfléchissez à vos objectifs d’apprentissage et aux modes d’apprentissage qui vous conviennent le mieux.

Vous pouvez opter pour un diplôme de trader ou un master en trading si vous souhaitez avoir un cursus de formation complet et avoir la possibilité de devenir un trader professionnel salarié plus tard.

Il est également possible de suivre une formation proposée par le Pôle Emploi (catégorie K – Activités financières et d’assurance) si vous êtes éligible et si votre quota d’heures disponibles sur votre Compte Formation le permet.

Enfin, vous pouvez suivre des formations de trading gratuites ou payantes, qu’il s’agisse d’une version en ligne ou en personne.

Quel statut adopter en tant que trader indépendant ?

En France, vous pouvez devenir trader indépendant via une Entreprise Individuelle (EI) ou via un statut Entrepreneur Individuel à Responsabilité Limitée (EIRL). Votre choix dépendra principalement du degré de protection que vous souhaitez apporter à votre patrimoine personnel.

Si vous souhaitez devenir un trader indépendant occasionnel, vous n’êtes pas obligé de constituer une société. Vous pouvez simplement vous acquitter des impôts sur les plus-values sur les valeurs mobilières, auxquels s’ajouteront d’autres impôts et taxes, car certains produits financiers peuvent faire l’objet d’impôts spécifiques.

La fiscalité liée au trading varie d’un pays à l’autre et d’une situation personnelle et financière à une autre. C’est pourquoi il est recommandé de faire appel à un professionnel qui vous aidera à trouver le meilleur statut juridique et fiscal pour votre activité en fonction de votre situation et de vos objectifs. 

16 erreurs à éviter quand on devient trader indépendant

Si l’apprentissage et l’expérience sont rois en trading, voici tout de même une liste des erreurs les plus fréquentes.  

1Surestimer le niveau de son éducation financière.
2Ne pas constamment mettre à jour ses connaissances en trading.
3Ne pas prendre le temps de comparer les courtiers disponibles pour choisir le meilleur broker et la meilleure plateforme pour sa stratégie.
4Ne pas se familiariser avec sa plateforme de trading.
5Ne pas revoir son approche des marchés de temps en temps pour faire les ajustements nécessaires dans le but d’augmenter la profitabilité de sa stratégie de trading.
6Ne pas assez diversifier son portefeuille.
7Engager trop de capital sur une seule position.
8Utiliser un effet de levier trop important.
9Perdre de vue ses objectifs.
10Ne pas suivre son plan de trading.
11Ne pas accepter d’être responsable des résultats de ses décisions de trading.
12Investir dans des marchés ou dans des produits que l’on ne comprend pas.
13Ne pas prendre en compte les cycles financiers, de marché et économiques, ni la saisonnalité en trading.
14Ne pas faire de recherches approfondies sur les actifs à trader.
15Clôturer ses positions gagnantes trop tôt et conserver ses positions perdantes trop longtemps.
16Laisser ses émotions guider ses décisions de trading.

Devenir trader indépendant en ligne peut éventuellement vous permettre de tirer un certain revenu de vos propres stratégies en plus (ou à la place) de votre activité professionnelle actuelle. De plus, vous pouvez trader de n’importe où dans le monde si vous disposez d’un ordinateur et d’une connexion internet suffisamment puissante.

author
Maxime Parra

Rédacteur-en-chef du Finclub, Maxime est diplômé du Master Grande École de SKEMA Business School et d’un Master en Analyse financière internationale de la Faculté de finance, banque et comptabilité de Lille.

Des articles pour aller plus loin
Meilleurs PEA

Le plan d’épargne en actions est une enveloppe fiscale avantageuse, dont les frais sont encadrés depuis 2020. Pour autant, tous.

17 juin 2024
PEA ou assurance vie

Le PEA et l’assurance vie représentent deux produits d’épargne plébiscités par les Français. Chacun d’entre eux permet de répondre à.

13 juin 2024
fiscalité CTO

Le compte-titres ordinaire (CTO) est un produit d’épargne qui autorise des investissements sur une large gamme de valeurs mobilières (actions,.

12 juin 2024