Épargne : le guide complet pour optimiser vos placements en 2024

optimiser ses placements
  • Blog
  • Épargne
  • Épargne : le guide complet pour optimiser vos placements en 2024

Pour préparer sa retraite, acheter une maison, changer de voiture ou tout simplement remplacer son ancien téléphone portable, piocher dans son épargne est bien souvent indispensable. 

Quels sont les moyens de faire fructifier son argent ? Comment économiser davantage ? Sur quels supports investir ? Combien épargner chaque mois ? 

Découvrez les réponses à vos questions pour accroître votre capital, vous prémunir contre les aléas du quotidien ou réaliser vos projets.

Avertissement

Les informations fournies sont uniquement à but éducatif. Finclub ne propose pas de conseil en investissement ni de services de courtage. Nous ne recommandons pas d’acheter ni de vendre un actif ou produit d’investissement particulier.

Mettre de l’argent de côté, à quoi ça sert ?

Devenir propriétaire, compléter ses revenus, être certain de pouvoir faire face à des dépenses imprévues… Vous avez de nombreuses bonnes raisons de vouloir épargner davantage. Mais comment s’y prendre ? 

Pour réussir à mettre de l’argent de côté et à le faire fructifier, il convient tout d’abord de distinguer trois grandes catégories d’épargne : 

  • l’épargne de précaution ;
  • l’épargne à moyen et long terme ;
  • l’épargne retraite. 

En effet, à chacune de ces catégories sont associés des produits financiers différents et des horizons de placement à plus ou moins longue échéance. Alors que les fonds déposés sur un Livret A, par exemple, restent disponibles à tout moment, ceux investis sur un PER sont en principe bloqués jusqu’à la retraite.

Le premier niveau d’épargne correspond donc à l’épargne de précaution, c’est-à-dire à l’argent mobilisable immédiatement pour faire face à une dépense du quotidien ou à un imprévu financier. Il peut notamment s’agir de remplacer un appareil électroménager tombé en panne ou de faire réparer sa voiture.

Le second niveau d’épargne, à moyen ou long terme, poursuit un objectif plus lointain : 

  • acheter un bien immobilier ;
  • partir en voyage autour du monde ;
  • acquérir un nouveau véhicule, etc. 

Vous mettez de côté vos liquidités pendant un certain temps, sur des supports plus ou moins risqués afin d’obtenir un meilleur rendement.

Le troisième niveau d’épargne, quant à lui, est constitué en vue de préparer sa retraite. En effet, la fin de la vie active va généralement de pair avec une baisse de revenus. Pour la compenser et préserver son niveau de vie, capitaliser tout au long de sa carrière paraît donc indispensable. 

Dans tous les cas, l’objectif est d’anticiper les événements futurs, bons ou mauvais, afin de gagner en sérénité. Mais pour mettre toutes les chances de votre côté, choisissez des supports de placement adaptés et performants.

Quels sont les meilleurs placements pour son épargne de précaution ?

Livrets, épargne logement, assurance-vie… une multitude de produits pour placer son argent existe et il est parfois difficile de savoir quel contrat privilégier. Pour sélectionner le bon support, identifiez avant tout le type d’épargne concerné. 

Pour une épargne de précaution, le critère numéro un est la disponibilité de l’argent mis de côté. Vous devez pouvoir retirer immédiatement vos économies afin de régler des dépenses imprévues ou des achats qui ne peuvent pas être assumés par votre seul salaire.

Le compte courant : à éviter ! 

Bien souvent, les épargnants choisissent de laisser leurs liquidités dormir sur leur compte courant. Pourtant, cette décision comporte plusieurs inconvénients notables. 

En général, le compte courant, ou compte chèque, n’est pas rémunéré. Avec un niveau d’inflation de 4,3 % sur un an en juillet 2023, cela signifie que vous perdez progressivement en pouvoir d’achat. 

De plus, vous courez un risque en cas de fraude à la carte bancaire. Les escrocs peuvent rapidement détourner l’argent disponible. 

Quelques rares établissements proposent des comptes bancaires rémunérés qui permettent de percevoir des intérêts sur les soldes créditeurs. Cependant, les taux de rémunération restent bas et les gains sont soumis à l’impôt.

Les livrets d’épargne : la solution la plus adaptée

Pour une épargne de précaution, optez pour un livret d’épargne. 

Ces produits bancaires présentent plusieurs avantages.

  • Liquidité : l’argent est disponible immédiatement.
  • Sécurité : les fonds ne sont pas soumis aux aléas des marchés financiers.
  • Simplicité : les virements et les retraits sont possibles à tout moment.
  • Gratuité : l’ouverture et le fonctionnement n’impliquent aucuns frais bancaires.

On distingue deux grandes catégories de livrets d’épargne : 

  • les livrets réglementés comme le Livret A, le Livret de développement durable et solidaire (LDDS), le Livret d’épargne populaire (LEP) et le Livret Jeune ; 
  • les livrets bancaires ou non réglementés. 

Les livrets réglementés offrent une rémunération nette d’impôt et de prélèvements sociaux, contrairement aux livrets bancaires dont le taux est dit « brut ». Par ailleurs, le taux des livrets réglementés est encadré par l’État, alors que celui des livrets bancaires est fixé librement par chaque banque.

Quel livret rapporte le plus en 2024 ? Plafond, taux d’intérêt, fiscalité… retrouvez les principales caractéristiques de chaque livret d’épargne disponible sur le marché dans le tableau suivant.

Comparatif des meilleurs livrets d’épargne en 2024

Livret d’épargnePlafondRémunérationType de tauxConditions d’ouverture
Livret A22 950 euros3 % au 01/08/2023NetUn seul par personne
LDDS12 000 euros3 % au 01/08/2023NetUn seul par personne
LEP7 700 euros6 % au 01/08/2023NetConditions de revenus
Livret Jeune1 600 eurosAu moins 3 % depuis 01/02/2023NetDe 12 à 25 ans
Livret bancaireIllimité ou selon les banquesSelon les banquesBrutSelon les banques
Source : www.economie.gouv.fr

Sans nul doute, le LEP est le livret d’épargne le plus intéressant actuellement. Son plafond est toutefois limité et son ouverture soumise à des conditions de revenus. Le Livret A et le LDDS restent deux placements grand public, avec une rémunération revue à la hausse à plusieurs reprises pour compenser en partie l’inflation.

Les fonds euros de l’assurance-vie : une alternative à étudier

L’assurance-vie peut inclure différents types de supports :  

  • des unités de compte (actions, obligations, EFT, SCPI, etc.) ; 
  • des fonds euros, sécurisés et disponibles en quelques semaines, voire en quelques jours.

Les fonds euros de l’assurance-vie peuvent ainsi compléter utilement l’épargne de précaution, notamment lorsque vos livrets sont pleins. Vous diversifiez alors vos placements et profitez des avantages spécifiques à l’assurance-vie, telle qu’une fiscalité allégée au bout de 8 années de détention du contrat ou des abattements dans le cadre d’une succession.

Quelle somme d’argent conserver afin d’éviter les difficultés financières ?

Vous l’aurez compris : se constituer une épargne de précaution est la première étape dans la création d’un patrimoine financier. C’est une stratégie efficace pour éviter de payer des frais bancaires coûteux, en cas de dépassement de votre autorisation de découvert, ou de souscrire un crédit renouvelable aux taux d’intérêt prohibitifs. 

En règle générale, on parle d’une somme d’argent comprise entre 2 et 6 mois de salaire pour faire face aux aléas du quotidien. Toutefois, il s’agit d’une simple estimation et il convient d’adapter ce montant à votre situation personnelle, en fonction de votre niveau de revenus et de vos besoins.

Épargner à moyen et long terme pour concrétiser ses projets

Contrairement à l’épargne de précaution, l’épargne à moyen et long terme ne doit pas nécessairement être disponible tout de suite. En effet, cet argent est destiné à réaliser des projets dans un avenir plus ou moins proche, par exemple pour un achat immobilier.

Il peut également vous permettre de vous constituer un complément de revenus grâce aux intérêts générés. La rémunération des différents placements ainsi que le niveau de risque associé représentent deux critères importants pour sélectionner le bon produit d’épargne.

L’épargne logement : pour un projet immobilier, mais pas seulement !

Un épargnant intéressé par l’épargne logement a deux solutions : 

  • le Plan d’épargne logement (PEL) ;
  • le Compte épargne logement (CEL).

Le PEL et le CEL permettent tous deux d’obtenir un crédit à des conditions prédéfinies, en vue : 

  • d’acheter ou de construire votre résidence principale ;
  • d’y réaliser des travaux ;
  • d’acquérir des parts de SCPI. 

Le taux d’intérêt du prêt varie selon la date d’ouverture du PEL. Par exemple, pour les contrats ouverts entre le 1er août 2016 et le 31 décembre 2022, le taux d’emprunt est fixé à 2,20%. Depuis le 1er janvier 2023, il est passé à 3,20 %. Ces taux restent avantageux dans un contexte de hausse continue. D’autant plus que vous pouvez emprunter jusqu’à 92 000 euros sur une durée de 2 à 15 ans.

Le CEL, de son côté, offre une enveloppe de crédit de 23 000 euros au maximum, sur des durées identiques. Pour en bénéficier, vous devez respecter deux conditions : 

  • votre contrat doit être ouvert depuis plus de 18 mois ;
  • et vous avez perçu un montant minimum d’intérêts.

Par ailleurs, n’oubliez pas que le PEL et le CEL sont des placements rémunérés. Ils demeurent attractifs, même sans projet de construction ou de rénovation immobilière. 

Voici le récapitulatif des principales caractéristiques : 

PELCEL
Versement initial225 euros300 euros
Plafond de versement61 200 euros15 300 euros
Versements obligatoiresOui
45 euros par mois 
135 euros par trimestre
270 euros par semestre
Non 
Versements libres de 75 euros minimums
Taux d’intérêt2% depuis le 01/01/20232%

Le Compte à terme (CAT) : une valeur sûre

Si vous êtes prêt à vous priver de vos liquidités pour une certaine période, le compte à terme (CAT) constitue une bonne solution de placement.

Le principe est simple : vous déterminez avec votre conseiller, une somme d’argent à investir et une durée d’épargne. Vous acceptez ensuite les termes du contrat CAT et notamment : 

  • le montant minimum à déposer ; 
  • le type de taux (fixe, progressif et variable) et son pourcentage ;
  • la durée de blocage.

Le CAT ne présente pas de risque, le capital est garanti et la rémunération est généralement supérieure à un compte sur livret classique, surtout en période de hausse des taux d’intérêt. Autre atout, il n’engendre aucuns frais bancaires.

Toutefois, contrairement au livret A, les gains sont soumis au régime fiscal des revenus de capitaux mobiliers et aux prélèvements sociaux.

Bonà savoir

Vous pouvez tout de même récupérer vos fonds, en cas de besoin et avant l’échéance. Vous devrez alors supporter des pénalités.

L’assurance-vie : un support aux nombreux atouts

Impossible de dresser une liste des placements potentiels pour son argent sans parler de l’assurance-vie. Commercialisée par les compagnies d’assurance, les banques traditionnelles, les banques en ligne et des acteurs spécialisés, c’est un produit d’épargne incontournable.

L’assurance-vie occupe une place particulière dans le cœur des Français. Elle profite en effet de nombreux avantages. Ce contrat permet notamment de diversifier ses placements. Les fonds euros sont entièrement sécurisés et les unités de compte, plus risquées, améliorent, le plus souvent, la rentabilité de votre portefeuille.

Ces dernières se déclinent en de multiples sous-produits, dont des supports spécialisés sur certains types d’investissements comme les projets à fort impact écologique.

Gardez en tête que les unités de compte présentent un risque de perte partielle ou totale de sa mise de départ. Afin de réduire les risques et la volatilité de votre portefeuille, le maître-mot reste la diversification des supports. 

Au-delà de l’objectif de doper son épargne, l’ouverture d’un contrat d’assurance-vie possède de nombreux atouts :

  • une fiscalité allégée lors des rachats après 8 années de détention ;
  • une gestion simplifiée de son épargne grâce à la gestion pilotée ou sous mandat ;
  • une sortie en rente ou en capital pour sa retraite ;
  • des frais de succession attractifs pour les héritiers lors de la transmission de votre patrimoine.

Les bonnes raisons pour souscrire une assurance-vie ne manquent pas !

La bourse : entre risques et profits

Placer son argent sur les marchés financiers est souvent source d’inquiétude pour les néophytes. Pourtant, bien que l’investissement boursier ne bénéficie d’aucune garantie en capital, il présente tout de même des avantages. 

Dans une optique de placement à moyen ou long terme, les marchés financiers ont tendance à afficher de meilleures performances que les solutions plus traditionnelles telles que les livrets d’épargne. 

Il est possible d’investir en bourse par l’intermédiaire de deux produits bancaires :

  • le Plan épargne action (PEA) ;
  • le Compte-titres ordinaire (CTO).

Le plafond de versement du compte-titres est illimité contrairement à celui du PEA fixé à 150 000 euros. En revanche, ce dernier permet de profiter d’avantages fiscaux que n’offre pas le CTO.

Découvrez le comparatif Finclub PEA vs CTO !

Ces autres idées de placements à ne pas oublier

En dehors de l’épargne logement, de l’assurance-vie et de la bourse, il existe d’autres types de placement à ne pas négliger lorsque l’on recherche la meilleure solution pour augmenter la rentabilité de son patrimoine financier : 

  • le Plan d’épargne entreprise (PEE) ;
  • le crowdfunding.

Un PEE est un contrat d’épargne salariale, ouvert par les salariés et les dirigeants de petites entreprises afin d’y déposer de l’argent de façon spontanée ou d’y verser son intéressement ou sa participation. 

En principe, les fonds sont bloqués pendant 5 ans, délai au terme duquel un retrait non fiscalisé est autorisé. Néanmoins, la loi prévoit plusieurs cas de déblocage anticipé, comme la perte d’emploi ou l’achat d’une résidence principale, qui permettent de récupérer la somme avant l’échéance légale.

Le crowdfunding, ou financement participatif, quant à lui, est une technique de financement qui consiste à investir à plusieurs sur un projet, par l’intermédiaire d’une plateforme en ligne. 

On distingue plusieurs formes de financement participatif pour booster ses placements.

  • Le crowdlending : vous prêter de l’argent à un entrepreneur ou à un promoteur immobilier.
  • Le crowdequity : vous entrez directement ou indirectement au capital d’une société.
Bon à savoir

Tenez compte du risque de perte en capital lors de la concrétisation d’un tel investissement.

Coup de projecteur sur les spécificités de l’épargne retraite

Épargner en vue de préparer sa retraite est un excellent réflexe. Il est d’ailleurs recommandé de commencer le plus tôt possible afin de limiter l’effort à fournir chaque mois pour atteindre son objectif d’épargne.

Le législateur a conçu un produit dédié: le Plan d’épargne retraite ou PER. Côté souscription, il peut être ouvert à tous ou aux salariés via leur entreprise. Dans ce cas, on parle de PER d’entreprise collectif.

Souvent mis en concurrence avec l’assurance-vie, le PER possède des spécificités dont il faut tenir compte au moment de faire son choix. 

La particularité la plus importante est sans aucun doute la disponibilité de l’argent : avec un PER, vos versements sont en principe bloqués jusqu’à l’âge du départ à la retraite. Même si des cas de déblocage anticipé existent, envisagez le PER comme un placement à long terme et assurez-vous de ne pas avoir besoin de cet argent.

En revanche, sachez que le PER est idéal pour défiscaliser. Vous pouvez déduire les versements réalisés à condition de respecter les plafonds fixés pour votre foyer fiscal. Au moment de la retraite, les sommes récupérées seront soumises à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux.

3 conseils pour épargner davantage chaque mois

Vous voulez épargner davantage chaque mois ? Voici 3 conseils pour améliorer la gestion de vos finances.

#1 Réalisez le bilan de votre situation financière

Avant de vous lancer tête baissée, faites le point sur votre situation financière. Pour cela, effectuez un inventaire complet de votre patrimoine, qu’il soit financier, mobilier ou immobilier et dressez la liste de vos charges et de vos sources de revenus

Formel ou informel, ce bilan vous offre une vision globale de votre patrimoine et des axes d’amélioration éventuels. Avant de chercher à réduire vos dépenses ou à augmenter vos revenus, répartissez votre argent sur des supports d’investissement plus performants ou plus adaptés à vos objectifs et à votre profil.

#2 Réduisez vos dépenses

Une fois le bilan financier établi et vos placements optimisés, vous pouvez tenter de réduire vos dépenses. Voici quelques conseils à suivre : 

  • contrôler le solde de votre compte régulièrement pour limiter les découverts et les frais bancaires associés ; 
  • résiliez vos abonnements inutiles ;
  • renégociez vos contrats d’assurance, de téléphone, d’énergie ou d’internet ; 
  • évitez les achats alimentaires en trop grande quantité pour ne pas gaspiller ; 
  • comparez les prix…

Placez ces économies de façon pertinente. Cependant, n’adoptez pas une discipline trop rigide. Réservez-vous un budget pour vos loisirs et quelques petits plaisirs.

#3 Augmentez votre niveau de revenu

L’augmentation de son niveau de revenu constitue une autre piste à explorer pour épargner davantage. Là encore, différentes solutions s’offrent à vous : 

  • négociez une hausse de salaire ou cherchez un emploi mieux payé ;
  • trouvez une activité rémunérée complémentaire comme la vente à domicile ;
  • investissez dans l’immobilier locatif (appartement, garage, place de parking…) ;
  • placez l’argent de votre compte courant sur un produit plus rémunérateur ; 
  • défiscalisez grâce aux dispositifs légaux en vigueur.

Avec une épargne confortable, vous gagnez en sérénité. Nul besoin de souscrire un crédit à la consommation pour changer le lave-linge si vous disposez d’un livret A ou d’un LEP approvisionné. Par ailleurs, avec des produits comme l’assurance-vie, le PEA, le PEL ou le PER vous préparez votre avenir, quels que soit vos objectifs : immobilier, retraite ou voyage.

Pour en apprendre davantage sur les différents types de placement, découvrez notre article PER ou PEA : votre guide complet pour bien choisir.

author
Audrey Croiset

Lead Copywriter chez Syntax Finance, Audrey possède un diplôme d’études comptables et financières (DECF) et une expérience professionnelle de plus de 15 ans dans les secteurs bancaire et comptable.

Des articles pour aller plus loin
meilleure assurance-vie responsable

Vous cherchez à investir votre épargne de manière éthique et durable ? Vous voulez soutenir des projets qui ont du.

25 janvier 2024
meilleurs livrets d'épargne

Épargner régulièrement est une bonne pratique pour se constituer une épargne de précaution et, par la suite, développer son patrimoine.

15 janvier 2024
choisir assurance-vie

Choisir une assurance vie qui vous correspond n’est pas aussi facile qu’on pourrait le croire. Les offres sont très nombreuses.

15 janvier 2024