Comment investir en Bourse quand on a un petit budget ?

petit budget
  • Blog
  • Bourse
  • Comment investir en Bourse quand on a un petit budget ?

Investir en Bourse avec un petit budget est possible grâce à de petits investissements. En effet, il est tout à fait envisageable d’acheter des actions ou des parts à un prix faible. Et, il existe différentes stratégies boursières pour faire fructifier de petites sommes.

Nous vous expliquons tout cela en détail dans la suite de cet article, pour vous permettre de vous lancer en Bourse à petit budget avec succès ! 

Avertissement

Les informations fournies sont uniquement à but éducatif. Finclub ne propose pas de conseil en investissement ni de services de courtage. Nous ne recommandons pas d’acheter ni de vendre un actif ou produit d’investissement particulier.

Investir son épargne en Bourse

Capital : une faible mise de départ suffit !

Pour ouvrir un compte en Bourse, il vous faut (généralement) au minimum 100 euros. Une fois ce compte ouvert, l’investissement de faibles sommes est possible (10 euros par exemple chez Europcar). Toutefois, il peut être intéressant d’investir davantage de capital selon vos disponibilités, afin de maximiser le rendement.

Les capitaux investis peuvent provenir des revenus actifs ou passifs des investisseurs ou encore de leur épargne.

Investir son épargne est une excellente idée, surtout si vos revenus sont faibles. Ce faisant, vous ne laissez pas votre argent dormir sur votre compte en banque, et subir les effets négatifs de l’inflation. Cependant, les cours fluctuent et perdre de l’argent reste (malheureusement) une possibilité. Un investisseur au profil prudent et expérimenté en Bourse investit en moyenne 20% à 30% de son épargne.

Versements programmés

Investir régulièrement en Bourse est un excellent choix pour les petits budgets, cela permet de ne pas investir une grosse somme trop rapidement, donc de limiter la prise de risque. Ensuite, investir petit à petit à l’aide de versements permet de faire croître l’investissement de base et donc le taux de rendement. 

Lorsque l’investissement est annuel, il est bien sûr préférable d’attendre le moment où les cours sont au plus bas. Toutefois, il s’agit d’une technique risquée si l’investisseur n’a pas une grande connaissance boursière, car le moment idéal peut facilement être manqué. 

L’investissement mensuel, que l’on appelle plus communément Dollar Cost Average (DCA), consiste à placer le même capital, chaque mois, sur la même action. Cette stratégie a su faire ses preuves, notamment pour les petits budgets et elle limite la prise de risque en régularisant le prix de revient. 

Certains investissent des capitaux chaque semaine, cela dit, cette pratique demande une bonne maîtrise de la Bourse, car la visibilité sur l’évolution du marché est fortement réduite. 

Selon la situation financière de l’investisseur, un système de versements réguliers ou ponctuels peut être mis en place. Si l’investissement de base est prometteur, effectuer des versements réguliers et programmés est la meilleure option. 

De plus, le versement programmé crée une certaine assiduité et transforme donc, sur la durée, une faible somme en capital plus conséquent.

Choisir la bonne stratégie d’investissement

Trading à court terme

Il existe différentes stratégies d’investissement, la première étant le Trading à court terme, qui consiste à négocier des titres sur de courtes périodes.

Le Trading à court terme peut être effectué de différentes manières : 

  • Scalping
  • Intraday

Le principal facteur de distinction entre le Scalping et le Day Trading est la durée pendant laquelle les actions sont conservées. Les Scalpers effectuent des opérations boursières dans des délais très courts en suivant des graphiques d’une à cinq minutes.

En revanche, comme son nom l’indique, le Day Trading consiste à conserver son action pendant plusieurs heures, mais pas plus d’une journée boursière complète.

Le Trading à court terme offre la possibilité de récupérer rapidement des liquidités et de faire des profits dans un court laps de temps. Si l’investisseur a un petit budget, le Trading à court terme est une bonne option, étant donné que seules de petites sommes sont investies.

Cela dit, le Trading à court terme est une activité particulièrement chronophage, qui demande une connaissance solide de la Bourse et des fluctuations des cours.

Investissement à long terme

Les investissements à long et moyen terme se pratiquent selon 2 stratégies : 

  • Swing Trading 
  • Trading de position

Le Swing Trading consiste à détenir des actions pendant quelques jours ou quelques semaines. Dans le cadre du Trading de position, les actions sont détenues minimum plusieurs semaines, et jusqu’à plusieurs années. 

L’investissement à long terme a pour avantage de ne pas être une activité chronophage, cette stratégie d’investissement reposant uniquement sur un suivi logique des cours.

Il permet de faire du Trading de manière plus réfléchie puisque le trader n’est pas influencé par tous les mouvements haussiers ou baissiers, comme cela peut être le cas pour les Day Traders ou les Scalpers. 

De manière générale, il est conseillé d’investir une somme assez conséquente dans le cadre de cette stratégie de long terme, cela dit, grâce aux versements programmés, le capital investi peut rapidement être augmenté

De plus, l’investissement à long terme prenant peu de temps au quotidien, il est possible d’élargir son portefeuille d’investissements à d’autres activités, et donc de faire fructifier son capital plus rapidement et plus facilement. 

Diversifier son portefeuille

Choisir les actifs pour investir

La diversification d’un portefeuille est une stratégie indispensable pour répartir les risques et maximiser les rendements à long terme. Les investisseurs peuvent diversifier leur portefeuille en fonction de divers facteurs, tels que le profil de risque, la répartition, les secteurs, etc.

Les actifs sont des investissements qui peuvent être des actions, des obligations, des devises, des ETFs ou encore des matières premières. Chacun de ces actifs possède sa propre liquidité, sa volatilité et ses risques spécifiques, et doit donc être analysé attentivement avant d’être négocié. 

Lorsqu’on investit avec un budget limité, il est important de choisir soigneusement ses actifs afin d’optimiser leur rendement et de réduire les risques. Certains actifs ont des prix très abordables ; ces derniers sont facilement accessibles sur les sites spécialisés.

Combien d’actifs pour investir ?

Il n’existe pas de nombre d’actifs boursiers défini pour investir, car cela dépend de plusieurs facteurs, notamment l’objectif du portefeuille, la durée de placement, la tolérance au risque et la situation financière de l’investisseur.

Le fait qu’il n’existe pas de nombre d’actifs prédéfini est une bonne nouvelle pour les petits budgets. En effet, les investisseurs se trouvant dans ce cas de figure peuvent simplement faire plusieurs petits investissements (de quelques euros à quelques centaines d’euros) sur différents actifs. Dans cette situation, il peut être judicieux d’investir dans des actions au nominatif.

Le ratio risque / rentabilité

Le ratio risque / rentabilité est l’un des principaux critères utilisés pour déterminer les opportunités d’investissement en Bourse. Plus l’investissement comporte de risques, plus il offre une rentabilité élevée. Un ratio risque / rendement adéquat est essentiel pour obtenir de bons résultats à long terme.

Investir dans une diversité d’actifs peut réduire le ratio risque / rentabilité en Bourse. En diversifiant son portefeuille, l’investisseur peut répartir le risque entre différents types d’actifs, ce qui réduit l’exposition du portefeuille au risque lié à un seul type d’investissement.

Respecter les règles de gestion du risque

Connaître son profil d’investisseur

Connaître son profil d’investisseur est nécessaire pour faire de bons investissements et prendre de meilleures décisions plus rapidement. 

Définir ce profil d’investisseur se fait selon différents paramètres : 

  • Quelle est son aversion au risque ? Une bonne compréhension de la tolérance au risque et des objectifs financiers vous aidera à déterminer les meilleures stratégies et à obtenir un meilleur taux de rendement.  
  • Combien de temps peut être investi dans la Bourse ? En répondant à cette question, l’investisseur peut déjà se placer sur une stratégie d’investissement.
  • Le niveau de connaissance en Bourse de l’investisseur en dit également long sur son profil et sur les choix d’investissement qui sont bons à faire. 

Enfin, il est nécessaire de prendre en compte le matériel dont se sert l’investisseur pour négocier ses actions (courtier, logiciel..).

Le Money Management

Le Money Management permet de protéger le capital et aussi d’optimiser les performances de Trading. Si un strict Money Management n’est pas appliqué, négocier correctement en Bourse avec succès et sur le long terme sera bien plus difficile.

Le Money Management regroupe certaines bases qui visent à gérer au mieux le capital investi.

  • L’ordre d’achat : il définit le prix d’achat d’une action.
  • L’ordre de couverture (stop loss) : il permet de vendre une action à partir d’un certain pourcentage de perte.
  • L’ordre de vente : il déclenche une action lorsqu’un niveau de rendement est atteint.

Les taux correspondant à chaque ordre sont décidés par le Trader lui-même selon sa situation financière et son profil d’investisseur.

Verser des capitaux

Le versement des capitaux est un paramètre important dans la gestion du risque. Selon le budget de l’investisseur, le montant versé et la régularité vont évoluer. Le taux d’investissement maximum conseillé est de 15 à 20% du salaire. 

Verser des capitaux régulièrement permet de rendre l’investissement moins volatile, donc plus sûr. 

Choisir le bon support d’investissement

Compte-titres

Le compte-titres ne possède pas de limite de durée ou de plafond de versement. Il est possible d’en détenir plusieurs et il peut comprendre un grand nombre d’actifs. Le compte-titres est idéal pour diversifier son portefeuille d’actifs et pour effectuer des investissements à court terme. 

Les revenus du compte titre sont taxés à hauteur de 30% ou selon le barème de l’impôt sur le revenu sur option. Cela dit, ce n’est pas le support d’investissement le plus avantageux en matière fiscale. Si l’investisseur a un petit budget, il peut-être intéressant de se tourner vers le PEA.

Plan d’épargne en actions (PEA)

Le PEA est un outil d’investissement à long terme, dont la fiscalité est avantageuse et qui permet de détenir des actions d’entreprises européennes. Si le PEA limite l’élargissement du portefeuille, en revanche, il est exonéré d’impôts lors du retrait des gains s’il est ouvert depuis plus de 5 ans.

A lire aussi

Investir en bourse : choisir entre PEA et compte-titres

Assurance-vie

L’assurance-vie est le support d’investissement à long terme préféré des Français, puisque 13,4% de la population en possède une, notamment grâce à sa fiscalité intéressante. En effet, les opérations ne sont pas taxées tant qu’il n’y a pas retrait du capital de l’assurance-vie. 

Vous l’aurez compris, investir en Bourse avec un petit budget n’est pas mission impossible, et permet même de minimiser les risques. Grâce à différentes stratégies et supports d’investissement, le Trading peut être à la portée de tous. Avec un peu de connaissance et de patience, il est tout à fait possible de faire fructifier un petit montant et de le transformer en une somme plus conséquente !

author
Maxime Parra

Rédacteur-en-chef du Finclub, Maxime est diplômé du Master Grande École de SKEMA Business School et d’un Master en Analyse financière internationale de la Faculté de finance, banque et comptabilité de Lille.

Des articles pour aller plus loin
Gestion value

Le style d’investissement Value consiste à investir dans les entreprises dont le cours actuel est en deçà de leur valeur intrinsèque.

22 mai 2024
enveloppe de placements boursiers

Avec une reprise encore frileuse de l’économie, 2024 incarne une année pleine d’opportunités d’investissement, aussi bien dans les secteurs hautement.

16 mai 2024
frais de courtage

Entre les plateformes de services financiers, la concurrence fait rage. Les frais de courtage sont aujourd’hui au cœur de la.

7 mai 2024